Le RDV en ligne des passionnés de liberté
Armony Parapente > Comment laver sa voile ?

Comment laver sa voile ?

Comment laver sa voile ?

La voile est la partie la plus délicate du parapente. L’entretien nécessite donc une attention particulière, car la structure des tissus de la voile est très sensible aux moindres variations de température, d’humidité et même du pH. Cependant, il est indispensable de nettoyer les voiles dans le cas où les produits qui la souillent ont des effets nocifs pour le tissu comme les huiles, les substances acides, les produits chimiques et surtout les urines ou les substances fécales qui sont les plus agressifs.

 

Ne pas laver la voile

Le lavage n’est pas du tout conseillé, car les gouttes d’eau réussissent facilement à pénétrer dans les interstices par l’intermédiaire des lignes de couture et deviennent ainsi bloquées entre les deux couches. Par conséquent, la voile ne sèche pas et dégrade ainsi le tissu en créant des mailles minuscules pour permettre l’air de passer à travers, ce qui réduit considérablement la performance de votre parapente. Il a été aussi démontré que pour certaines marques de parapente avec un défaut de fabrication, les gaines de suspente rétrécissent au contact de l’eau.

 

Préférez les savons doux

Le mieux c’est donc de faire un frottement très doux, si nécessaire avec du savon très doux comme le « savon de Marseille ». Sinon, il faut essayer de trouver un produit de pH neutre, car la moindre acidité ou basicité est néfaste pour la toile. Le chiffon utilisé doit aussi être très doux et sec pour pouvoir aspirer la moindre goutte d’eau qui arriverait à pénétrer. Pour les parapentes multicolores, le plus pratique est un chiffon blanc de préférence, pour garder les nuances et préserver la qualité du tissu. Le frottement doit se faire doucement en partant vers le centre afin d’écarter délicatement la tache vers la périphérie.

 

Ne pas nettoyer sa voile au soleil

Tous ces modes opératoires doivent être effectués à l’abri du soleil, car l’eau peut amplifier les effets ultraviolets du soleil et dégrade le tissu. Pour accélérer le séchage, et avec l’aide du chiffon, les milieux aérés sont plus convenables pour accélérer l’évaporation de l’humidité. Afin d’empêcher la formation de cloisons lors du séchage, il faut éviter de suspendre la toile avec les gaines, un terrain ombré et en pente rendrait la tâche encore plus facile.

 

Dans le cas d'une usure profonde ou de tâches anormales, un professionnel doit être contacté afin de prévenir les dommages irréversibles.

Besoin d’aide ?
A votre écoute 7j/7